3 Étapes pour reprendre le contrôle de vos pensées

Les pensées créent votre réalité: c'est ce qu'on entend de plus en plus. Une des implications de cette hypothèse, si on y adhère, est qu'il faut éviter les pensées négatives. Ok, mais comment faire ? 3 pistes décrites en détail ci-dessous.


L'impact des pensées négatives


Avez-vous déjà remarqué à quel point les pensées peuvent influer sur votre humeur, nos émotions et même notre énergie et niveau de fatigue. Après une excellente journée au travail, où j'ai fait des choses qui me plaisent, je ne me sens quasiment pas fatiguée. Cela me rappelle Oprah Winfrey qui appréciait tellement son talk show qu'elle n'avait jamais l'impression de travailler pendant pres de 25 ans !!! Au contraire une journée pénible (à mon sens) a le don de me crever même si elle n'est pas physiquement éprouvante. Cela illustre le réel impact des pensées sur la dynamique et l'énergie dominante autour de nous et dans notre vie.


Un exemple de l'impact des pensées négatives sur un groupe de personnes


Consciente de cela, je refuse catégoriquement de m'adonner à des postures ou des conversations évoquant le racisme et la discrimination par exemple. Je suis convaincue que le fait de répéter sans arrêt les rengaines classiques autour de ces sujets les maintient actifs, dans le sens où la personne qui est sous l'influence de ces idées. jusqu'à ce qu'ils deviennent quelque chose de perçue comme une fatalité.

Je m'explique: un enfant à qui on répète sans arrêt que son origine ethnique va lui porter préjudice toute sa vie est absolument ridicule à mon sens. En gros, ces parents lui disent: "nous, qui sommes tes parents et censés vouloir ton bien, t'avons volontairement fait venir dans un monde où tu n'as pas ta place"... imaginez l'impact sur cet enfant: comment va-t-il interpréter chaque expérience qui lui arrive ? pourquoi le priver de sa propre capacité d'interpréter ses expériences de vie ?

Quelque part, ce schéma de pensée collectif est constamment alimenté par des gens qui ressassent ces propos H24, et il grossit de plus en plus, se traduisant en davantage de soucis pour les gens qui nagent en plein dedans, et qui le réalimentent en regurgitant les expériences dans le schéma de pensée,... quel cercle vicieux. Et ma posture est de refuser d'alimenter cet énorme nuage de négativité, même si cela me vaut presque des insultes parfois.


Comment change-t-on ses pensées, en 3 étapes


  1. La prise de conscience - Se rendre compte de ses pensées par exemple, noter les pensées négatives qui nous viennent tout au long de la journée: "qu'est-ce qu'elle est mal habillée ? J'avoue les gens n'ont pas de goût", "franchement, les gens sont trop malpolis", " ce $@#&% de bus ne peut-il pas respecter ses horaires ?!" Cela ne parait pas grand chose, mais si ces pensées provoquent des émotions négatives, cela aura un impact sur vous au bout d'un moment.

  2. Remplacer les pensées négatives par des pensées moins négatives, voire par des pensées positives. Je l'exprime comme ça parce que parfois, il y a eu tellement de pensées négatives qu'un flot de ces idées et pensées va vous envahir sans que vous puissiez y faire grand chose. Dans ce cas, vous pourriez choisir des pensées moins négatives: "qu'est-ce qu'elle est mal habillée ? J'avoue les gens ont pas d'goût" peut se transformer en "cette particulière tenue ne lui va pas, pourtant elle a une jolie silhouette". Sur les sujets où vous êtes extrêmement négatifs (quelque chose que vous saurez après avoir fait l'étape 1), vous pouvez aussi choisir de travailler particulièrement sur ce sujet si cela représente un blocage dans votre vie.

  3. Trouver des sources de pures pensées positives, et persévérer avec l'intention de vous améliorer dans le temps. À introduire chaque jour: des pensées purement positives sur des éléments de votre vie, qui vous concernent personnellement ou que vous observez à l'extérieur. Le principe derrière et de petit à petit, faire basculer la dominance de vos pensées conscientes vers plus de positif. Vous pouvez apprécier la température, l'organisation de votre quartier, les bébés, les jeux insouciants des enfants, votre nourriture, votre appartement, etc...


J'ai remarqué que le fait de poser certaines intentions ou objectifs déclenchent des changements subtils qui ne sont visibles parfois qu'après plusieurs mois, mais les choses évoluent quand même.